13120478_1277197968974281_50259720_o

Interviews, Lifestyle, Rider Focus, Vidéos

Yassine Boundouq – Dealer de stoke au Maroc

3 Déc , 2015  

On le suit depuis longtemps et on l’apprécie toujours autant. A 21 ans, Yassine Boundouq, originaire de Safi au Maroc, cultive et partage à sa manière, son amour pour le longboard dans son pays. Entreprenant et passionné, il met toute son énergie au service de la pratique du longskate et aux opportunités sur place. Focus sur djellabaman comme on l’appelle là- bas !
Salut Yassine. Tu es omniprésent sur les médias-sociaux depuis tes débuts. Quel est ton objectif?
Il y a 2 ans, j’étais breakdancer. Par la suite, je voulais faire quelque chose de nouveau dans ma vie et j’ai trouvé le longboard. J’ai longtemps cherché des riders au Maroc et j’en ai trouvé quelques uns plus âgés que moi, mais c’était juste une petite communauté et ils ne se connaissaient pas les uns les autres. Donc, mon objectif dès le départ était de diffuser le sport et sa culture au Maroc pour l’amener à un autre niveau et construire une communauté de plus en plus forte.
Yassine 5 Judith RecherPhoto: Judith Recher
Comment tout à commencé ?
En fait, j’ai découvert ça en regardant un mec qui skatait dans la ville. J’avais bien aimé. Je crois que j’ai commencé début 2014. Mais je ne pouvais m’acheter de planche à ce moment là. Du coup j’ai attendu l’été pour bosser et m’en payer une en septembre. Je me suis donc acheté une Landyachtz Tomahawk. Je l’ai cassé au bout de 6 mois. Et grâce à Lotfi Lamaali j’ai pu avoir une nouvelle board… mais une Loaded. Merci Lotfi!
Comment les locaux réagissent en te voyant?
J’ai eu quelques problèmes quand j’ai commencé à rouler. En premier, c’était avec ma famille, puis après avec les gens sur la route. Il m’arrive encore d’avoir des réflexions du type « Tu te prends pour un gamin? », mais je m’en moque, je trace ma route.
Yassine 3 Judith RecherPhoto: Judith Recher
Depuis combien de temps es-tu un ambassadeur Loadedboards ? Comment cela est arrivé?
J’ai une longue et belle histoire avec Loadedboards. Comme je l’ai dit, j’ai cassé ma Landy au bout de 6 mois. J’en ai donc fait une vidéo, que j’ai tourné en interview où je mets en lumière les problèmes que les longboarders rencontrent au Maroc. J’ai contacté Lotfi et je lui ai dit combien il était difficile d’avoir du bon matériel au Maroc. Il m’a compris car il connait très bien le pays. Il a décidé de m’aider en me mettant en relation avec ses sponsors. Je voulais simplement être soutenu par l’un d’entre eux et voilà où j’en suis – Loaded a accepté et m’a envoyé une planche. Tu ne peux pas imaginer combien j’étais heureux lorsque je suis rentré chez moi en voyant le matos. Sans doute une des meilleures choses qui me soit jamais arrivée. J’ai décidé de skater plus fort et de prendre du niveau. Je voulais qu’ils soient fiers de leur geste, mon objectif était de devenir un rider Loaded. Maintenant, je suis heureux d’être l’un de leurs ambassadeurs. Mais j’ai encore d’autres rêves.
Qu’en est-il de la scène longboard au Maroc?
Je peux maintenant dire qu’il y a vraiment des riders au Maroc. Lors de mon « Maroc Longboard Tour 2015 » j’ai rencontré plein de riders de tout le pays – Marrakech, Casablanca, Rabat, Berrchide, Sale, Agadir, Essaouira, Fes… J’ai skaté avec eux, on a fait des petits contests et maintenant on se connait tous. Ils ont commencé à skater ensemble, ce qui me rend heureux. Je sens que ça va dans le bon sens.
As-tu un crew avec qui skater ?
Au début, je travaillais mes tricks tout seul. Y avait des gens avec qui skater mais ce n’était pas terrible. J’ai décidé de créer des sessions – Long B Session. Maintenant j’ai ouvert une branche de la Docksession au Maroc – tous les dimanches, je prends mes planche pour les gens qui veulent essayer et je leur apprends des tricks – https://www.facebook.com/DocksessionMorocco/?fref=ts.
Parlons un peu de toi. Quels furent les retours liés à ta video en djellaba?   

 

Yassine by Ayoub KroudPhoto: Ayoub Kroud
Visionnez la video de Moroccan Culture (Longboard Lifestyle) from Yassine Boundouq on Vimeo.
 Oui quelques uns. Les gens m’ont dit que j’étais fou et courageux d’avoir fait un truc pareil. Une de mes profs m’appelle « Djellaba man ». Côté presse, j’ai pu retrouvé un article sur la page Loaded et d’autres articles sur des sites web média nationaux et internationaux:

 

Et qu’en est-il du trek?
La vidéo vient tout juste d’être publiée !
Environ 3000km en 1 mois & 1 semaine. J’ai partagé tellement de choses, rencontré des gens exceptionnels et parcouru tellement de kilomètres que j’en suis tout étourdi. Sans aucun doute l’une des meilleures expériences de ma vie. Une manière personnelle de m’exprimer sur ce qu’est le longboard. C’était extra ordinaire, inoubliable. Merci à mes sponsors et à toutes les personnes qui ont contribué à la faisabilité de cette formidable aventure.

Longboard Tour Morocco 2015 from Yassine Boundouq on Vimeo.

 

A travers les vidéos, on peut voir que les marques sont de plus en plus présentes au Maroc. Est-ce vraiment une galère pour trouver du vrai matériel ?
C’est super difficile. Il n’y a vraiment pas de matos ici, pas de roues, pas de trucks et même pas de bon grip…
A ton avis, comment les marques peuvent elles contribuer au développement du longboard au Maroc?
Quelque chose est en train de passer. Je bosse avec Aaron Enevoldsen de Rayne pour organiser un longboard weekend international à Safi. Ça me fait plaisir parce que je m’aperçois qu’il y a un intérêt de la communauté vis à vis du Maroc et ses opportunités.
Yassine 2 Judith Recher
Photo: Judith Recher

 

  https://www.facebook.com/DocksessionMorocco/?fref=ts

https://www.facebook.com/longboardmorocco

https://www.youtube.com/user/yassinexboy

Merci à Damien Rosier

, , , , , , , , ,

By



Comments are closed.