SK8

Arty, Divers, Lifestyle, Vidéos

A la croisée du skate et du fixie : Paulette à Roulettes

18 Nov , 2012  

Et une de plus ! une bonne journée pluvieuse comme on les aime en Ile-de-France. Plutôt que de rester enfermé dans mon salon, j’ai préféré me rendre à un anniversaire plutôt spéciale destination la boutique WAIT. Fraîchement ouverte fin octobre, c’est sans perdre une seconde qu’elle fait tapis rouge à l’univers urbain en fêtant l’anniversaire du blog de Caroline, « Paulette à Roulettes ». Passionnée d’image, cette directrice artistique est comme vous l’avez constaté, férue de roulettes. De la plus petite à la plus grande, c’est bien de skateboard et de fixie dont il s’agit.  UDmag s’est glissé entre les murs de la boutique pour tendre le micro aux lèvres de Mademoiselle Paulette.

Ton blog fait la part belle au fixie et au skateboard. Quelle mouche t’a piqué pour parler de roulettes ?

En fait je suis originaire d’Avignon, ville de skate, de street et sans faire la groupie, j’ai toujours eu un œil sur cette communauté. Cette culture m’a toujours captivé. Je me suis demandée pourquoi ça fascinait autant, pourquoi on s’intéressait à ces riders. Au-delà de la pratique, c’est une culture, un art de vivre, une musique, des codes, une mode. En étant sur Paris, j’ai rencontré les membres et acteurs de cette communauté, puis j’ai compris que de me rapprocher de ce petit monde culture devenait une nécessité.

Photo: Paulette à Roulettes – droits réservés.

Alors attention, certains crieront au loup à ce que je vais dire mais c’est une réalité, le skate et le fixie sont liés. Beaucoup de mecs qui font du fixie, viennent du skateboard. Au moment où l’envie de parler « Street » est venue, je ne pouvais dissocier l’un de l’autre. Après de nombreuses rencontres, je me suis engouffrée plus dans le fixie que dans le skate sans doute parce que c’est plus difficile de rencontrer ces pappys du skate ou ces skateurs du palais de Tokyo où je ne sais quel spot.

J’avais une part à faire dans le fixie, je disposais d’assez de matière pour m’y coller. Et comme je suis du genre entière, je voulais aller au bout de mon projet

Photo: Paulette à Roulettes – droits réservés.

Clickez sur l’image et jetez un oeil à l’article sur les Championnats du Monde de Bike Polo 2012 à Genève. 

Kilian Martin fait office de winner dans la partie skateboard avec 4 sujets à son actif. Simple chouchou ou skateboard-creator ?

Certes beau gosse, ce mec n’est pas juste un skateur mais plutôt un acrobate de la planche il gère ca mieux que personne. La mise en scène qu’il arrive a mettre en place avec ses réalisateurs est incroyable. Les lieux, la façon de tourner, les slow-motion tout est très finement choisi. Je suis très sensible à l’esthétique et à ce travail réalisé par Killian Martin.

On aperçoit le LGC sur ton blog. Que penses-tu de l’effervescence de la longue planche en bois dans le milieu féminin ?

Je trouve ça plutôt cool. Sachant que le skate est plus souvent pratiqué par les hommes. Les a priori disent qu’une fille sur un skate c’est pas forcément gracieux, alors qu’un mec c’est plus facile pour lui. Mais quand on découvre ces filles qui manient la board de cette manière, je trouve ça encourageant, jolie et agréable à voir. Exit tout discours sexiste, rendre hommage aux filles en s’appropriant un sport plutôt masculin je trouve ça chouette !

Pub (Chamane, Mercedes, Smart…), média (Shoes-up), culture (Main dans la main), sport.. Le skateboard/longboard est partout ! Que penses tu de cette invasion de la roulette (skate & fixie) ?

Je trouve que c’est positif car il y plusieurs dimensions qui rentrent dans cette invasion – l’aspect pratique « Transportation », le côté stylé (on peut pas y couper..) même si certains puristes peuvent désavouer cela… C’est indéniable, celui qui fait ça dans sa cambrousse aura toujours un truc différent des autres. Puis il y a une dimension écologique, sportive par le dépassement de soi, l’adrénaline…

L’invasion de la roulette c’est aussi le rapport urbain/roue-roulette – comment ces gens s’approprient la ville , ceux qui rident la ville, qui avalent de l’asphalte en permanence… je trouve ça intéressant et ça me rappelle que c’est la base du skate, se servir de l’architecture urbaine, adapter son ride à cet environnement. C’est d’autant plus intéressant que ça permet de faire évoluer les pratiques comme on a peut le voir dans le BMX. Ca offre une autre dimension que celle du parc. Je dirai globalement que cette invasion amène du punch !

Déjà 2 ans d’articles, de photos etc.. qu’est ce que cela représente pour toi ?

En fait ça fait environ 2 ans et demi. Ce blog, c’est une passion, j’ai fait ça sans vouloir me vendre sans penser à gagner de l’argent, j’avais juste besoin d’assouvir ce regard porté sur la rue, la roulette et le fixie. Ça m’a permis de concrétiser plein de choses, de basculer progressivement sur un travail photographique et de vidéo.

Tes projets pour les prochaines années ?

Oui y a du projet, pour le fixie et le skate. Par exemple, je suis actuellement entrain de préparer le portrait d’un rider. Surprise surprise… Pas mal de choses arriveront courant 2013- un projet de documentaire et de bouquin. On va pas mettre la charrue avant les bœufs, affaire à suivre.

Découvrez l’environnement street de Caro sur Paulette à Roulettes. Enjoy!

Fan de Fixie – Découvrez Steel Magazine!

, , , , , , , ,

By



Comments are closed.